Les Meilleurs Ouvriers de France du Morbihan
   
 
Zone Membres | Aide ?
Email  
Mot de passe  
 
 
 
Les Meilleurs Ouvriers de France du Morbihan
Concours MAF - ouverture des inscriptions
34e Concours  "Un des Meilleurs Apprentis de France"  session 2018/2019     Les inscriptions sont...
 
2018-07-10 | Concours MAF 2018 - Remise aux lauréats régionaux de Bretagne
Concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » 2017/2018   Cérémonie de remise régionale...
 
2018-06-27 | Concours MAF 2018 - Finale nationale Poissonnier
CONCOURS "UN DES MEILLEURS APPRENTIS DE FRANCE" 2018 Finale nationale Poissonnier Ecailler Traiteur     La...
 
2018-06-18 | Lauréats départementaux du Morbihan 2018
  Concours "Un des Meilleurs Apprentis de France"  2018 Cérémonie de remise de titres et médailles...
 

 

 

 

La Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France

 

 

Historique

 

C’est  à la suite du succès des premières Expositions du Travail que fut créée, en 1929, la Société des Meilleurs Ouvriers de France, qui regroupe exclusivement  des  lauréats  ayant  reçu  le diplôme  de « Un des Meilleurs Ouvriers de France ».

L’initiative de cette création revient à René PETIT, menuisier-ébéniste,  Meilleur Ouvrier de France 1927.Regrettant qu’après la remise de leur diplôme, les lauréats des Expositions  rejoignent  leurs ateliers et retombent dans l’anonymat et l’oubli sans  avoir le moyen,  ni  de se connaître  mutuellement,  ni de  valoriser  leur diplôme, René PETIT lança un appel dans la presse de l’époque, demandant aux lauréats de se regrouper.

 

 

Répondant à son appel, dix d’entre eux se réunirent le 7 avril 1929 à Clamart dans la salle du Café de la Mairie… et c’est là que naquit la volonté de constituer une Association. Un modeste comité fut constitué avec F.FLOUET, Président, L. DELOMBE, Trésorier et René PETIT, Secrétaire. Au cours d'une réunion, il fut décidé de publier une note dans les différents journaux de l'époque (L'œuvre, Le Petit Parisien, L'Ami du Peuple, L'Intransigeant, Le Journal, Le Quotidien, Le Petit Journal) :

« Répondant à l’appel lancé par René PETIT dans la presse, un certain nombre de diplômés aux Expositions  Nationales du Travail se sont réunis le 7 Avril 1929 à CLAMART en vue de constituer une association légale régionale et nationale. Tous les lauréats des Expositions Nationales du Travail sont invités à adhérer à l’association en formation, etc.. »

 

Le 26 Mai 1929, dans les locaux de la Chambre de Commerce de Paris, ce sont 20 lauréats qui, séduits par ce projet, décidèrent de convaincre Georges CASTELAIN d’accepter la Présidence de ce groupement. Créateur d’impressions textiles, Meilleur Ouvrier de France 1927, Georges CASTELAIN apparaissait aux yeux de ses pairs comme un homme dynamique, mais aussi rempli d’une grande sagesse et l’aura qu’il dégageait le désignait tout naturellement à ce poste.

 

Le 15 juin 1929, dans un modeste appartement de la rue du Temple à Paris, le Comité de création de l'Association fut constitué et furent élus :

Président : Georges CASTELAIN

Vice –Président : René PETIT, pour la région parisienne

                          Aristide COLOTTE, pour la province

Secrétaire : Louis MADUREL

Trésorier : R. FALIGANT

 

Ils affirmèrent leur désir d’union étroite sans aucune distinction de pensée ou de croyance et décidèrent, à l’instar des grandes Ecoles, d’inviter tous les lauréats des Expositions du Travail de 1924 à 1927 à rejoindre l’association en cours de fondation.

 

Le 14 septembre 1929, les statuts furent déposés à la Préfecture et le 29 septembre 1929, le Journal Officiel les publiait.

 

Ainsi naquit une Société prestigieuse et exceptionnelle, régie par la loi 1901, composée au départ d’une poignée de membres et qui en compte aujourd’hui plus de 1800, représentant une véritable élite du travail, groupant plus de 200 métiers.

 

On peut dire que la Société des Meilleurs Ouvriers de France est au monde du travail ce que l’Académie Française est au monde de la culture…

 

Georges CASTELAIN, 1er Président, définissait par ces mots l'éthique et les objectifs de l'association :

"Nous devons faire de notre association une grande famille et nous considérer entre nous comme des frères, issus du même père, Le Travail, et la même mère, La France. Comme de véritables frères, nous devons nous aider, nous protéger, nous soutenir dans toutes les circonstances de la vie."

                  

C’était le temps des pionniers, animés d’un feu sacré et poussés par la légitime fierté de faire reconnaître à tous la qualité du travail des meilleurs artisans et ouvriers.

 

 

Charte du Meilleur Ouvrier de France

 

 

 

 

Rayonnement des Meilleurs Ouvriers de France

 

Le rayonnement international des Meilleurs Ouvriers de France s’est aussi concrétisé par des réalisations prestigieuses ou spectaculaires : en Arabie Saoudite, la pierre noire de l’Islam à la Mecque, la fameuse « Qaâba », est protégée par un dôme en cristal taillé de 1,40 m. de hauteur et 1 mètre de diamètre, ayant nécessité 2 tonnes de verre, œuvre d’un seul artisan MOF qui sut relever le défi, là où d’autres avaient renoncé. C’est également un artisan MOF qui fut chargé de la décoration sur cuir des dessus de bureau et des intérieurs d’hélicoptères et avions privés appartenant à de riches Emirats.

 

 

 

La somptueuse basilique de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire, a bénéficié du concours de nombreux Meilleurs Ouvriers de France pour la réalisation des vitraux et des gravures sur métaux précieux qui ornent les objets sacrés. L’Institut National des Sciences et des Techniques de cette même Yamoussoukro fut équipé sur place en matériel scientifique par une équipe de Meilleurs Ouvriers de France.

 

Au Japon, où l’art du bouquet et de l’agencement floral est porté à sa plus haute expression, un fleuriste décorateur MOF s’est vu décerner le titre de Grand Maître du style français et consacrer 3 heures de télévision… Depuis, il donne des cours sur l’art floral aux décorateurs japonais. C’est un autre MOF, carreleur mosaïste qui a composé et assemblé les fastueux décours des piscines géantes d’Australie, où il est reconnu comme le meilleur carreleur et ce continent.

 

En matière culinaire, les concours gastronomiques mondiaux en cuisine et pâtisserie ont été pensés, définis et organisés par des chefs cuisiniers MOF : les MOF participent aux jurys des coupes mondiales de grande cuisine et de pâtisserie.

 

Les Meilleurs Ouvriers de France interviennent aussi pour sauvegarder le patrimoine architectural de l’humanité : à titre d’exemple, ce sont des professionnels MOF qui ont restauré l’horloge de la  cathédrale de Beauvais, ou encore la célèbre statue de la Liberté à New York, œuvre du sculpteur BARTHOLDI. Les tapisseries (velours, brochés or, etc..) des grands châteaux de France sont tissées par une équipe de MOF… et les tapis du Palais de l’Elysée, qui sont de style Aubusson, sont entretenus par une MOF. C’est un relieur MOF, expert et restaurateur, qui a été nommé chef du laboratoire de restauration de la Bibliothèque Nationale.

 

Le monument à la gloire des Frères Lumière, pionniers du cinématographe, a été imaginé et réalisé par un MOF. Un autre a réalisé la maquette de l’Opéra de Barcelone pour l’architecte Ricardo BOFFIL, celle de l’Opéra Bastille et celle de la fusée Ariane.

 

Lors des Jeux Olympiques d’Albertville, les coiffeurs MOF et leurs élèves coiffèrent les 500 participants des cérémonies d’ouverture et de clôture. Les 3000 journalistes présents furent alimentés 24 heures sur 24 par une équipe MOF préparant 140 000 repas. Entassant 15 tonnes de glace sur 5 mètres de haut, les pâtissiers MOF sculptèrent la flamme et les anneaux olympiques et les 550 bouquets offerts aux champions furent réalisés par un fleuriste MOF.

 

Au chapitre des curiosités, voire des records, le verre le plus grand du monde, d’une contenance de 205 litres, a été soufflé par des maîtres-verriers MOF. Cette  même équipe fut sollicitée lors de la commémoration du 100e anniversaire de la découverte de la radio par BRANLY pour réaliser le symbole de la liaison « Paris-Moscou », sculpture en verre remise à Monsieur GORBATCHEV le 16 Novembre 1990.

 

Oeuvrant quant à lui dans l’infiniment petit, un autre MOF est parvenu à reconstituer le squelette d’un oiseau-mouche de 25 mm, composé d’une centaine d’os…

 

Ce ne sont là que quelques exemples, originaux et prestigieux du savoir-faire des Meilleurs Ouvriers de France et de leur réputation internationale. Si, comme on le voit, ils se sont illustrés dans les activités professionnelles les plus diverses, ils ont aussi pu contribuer au progrès technique ou médical : à ce titre, il convient de mentionner que les ouvriers les plus spécialisés de l’Aérospatiale sont des diplômés MOF ; et comment ne pas rendre hommage ici à cette religieuse qui consacra sa vie à la lutte contre la lèpre et mit au point en 1949 un vaccin contre cette maladie !... Elle avait le diplôme de MOF laborantine…

 

Devenir "Un des Meilleurs Ouvriers de France"

 

Comment devient-on l’un des Meilleurs Ouvriers de France ?  Le Concours National permet aux candidats de réaliser un chef-d’œuvre sur un sujet imposé ou un thème, faisant preuve de leur talent.

 

Ils doivent y faire apparaître leur dextérité, leurs connaissances techniques évolutives, leur savoir-faire, leur créativité, leur goût, et tout autant l’usage de techniques modernes que le respect des méthodes traditionnelles.

Ils sont ensuite jugés par leurs pairs, un jury tripartie, composé à parts égales de patrons, contremaîtres ou Meilleurs Ouvriers de France et ouvriers, sélectionne les meilleures réalisations.

 

Dans un deuxième temps, l’Exposition Nationale reçoit les œuvres sélectionnées en amont. Les jurys nationaux, également triparties dans une égale proportion se réunissent par spécialité (plus de 200 disciplines à ce jour) et désignent les lauréats. Il peut y en avoir plusieurs dans chaque catégorie professionnelle, comme il peut n’y en avoir aucun.

 

Le titre de « Un des Meilleurs Ouvriers de France » est décerné aux candidats dont la moyenne de notes très élevées aura témoigné de la perfection dans le détail de sa réalisation, de la rigueur des cotes, de la créativité manifestée et de la maîtrise des techniques qui lui sont propres. Un dossier technique illustré met enfin en relief son potentiel pédagogique. Les  lauréats reçoivent alors le titre envié de « Un des Meilleurs Ouvriers de France ». Leur diplôme leur est remis par le Président de la République lors d’une cérémonie solennelle en Sorbonne. A ce jour, 6903 titres ont été attribués.

 

 

Ils reçoivent également l’insigne des Meilleurs Ouvriers de France, consistant en une médaille en bronze et émail gravée en 1932 par LAGRIFFOUL, portée au cou par une cravate aux couleurs nationales, et une rosette tricolore au signe MOF sur canapé d’argent. La médaille sur laquelle est gravée l’inscription « l’Enseignement Technique aux Meilleurs Ouvriers de France » représente un praticien en longue robe maniant le compas, en lequel on reconnaît « Maître Jacques », le grand architecte du Temple de Salomon : élément symbolique qui évoque les Compagnons du Tour de France, dont un bon nombre font et ont fait partie des MOF. Dans la vie courante, les lauréats portent sur eux la rosette distinctive créée ultérieurement par la Société des Meilleurs Ouvriers de France et ceux qui ont pignon sur rue peuvent afficher le panonceau de bronze au même signe qui atteste de leur valeur

 

Tous savent la patience et la persévérance qu’il leur aura fallu pour en arriver là, certaines œuvres ayant demandé plusieurs centaines d’heures de travail, d’obstination, de recherche de la perfection.

 

La consécration que représente le diplôme d’Un des Meilleurs Ouvriers de France n’est pas une fin en soi. Son titulaire doit alors continuer son œuvre en se perfectionnant encore, se montrer digne de son titre, éviter la routine, acquérir de nouvelles techniques. Parfois, il devient enseignant, transmettant sa science et son savoir-faire à ceux, qui, un jour peut- être, suivront sa trace. Il peut former de jeunes talents, aider ceux qu’il en sent capables à se perfectionner, rechercher des candidats pour les concours futurs, les encourager et les conseiller. Tel est son rôle dans la société, tels sont aussi son honneur et sa responsabilité.

 

La réputation des Meilleurs Ouvriers de France a largement dépassé les frontières de l’hexagone. Outre les nombreux contacts qui ont lieu régulièrement avec les Ministères du Travail de plusieurs pays européens, notamment la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Grande-Bretagne, les MOF ont suscité l’intérêt de nombreuses personnalités étrangères au rang desquelles il faut citer le Baron VAN ACKERE, qui fut Président des Expositions Nationales du Travail de Belgique, ou encore la romancière anglaise Antonia RIDGE qui, par ses écrits et ses chroniques à la BBC n’a cessé de propager outre-manche, et jusqu’au Canada, l’idéal des Meilleurs Ouvriers de France, ce qui lui valut d’être faite « membre d’honneur » de l’Association.

 

 

Participer au concours "Un des Meilleurs Ouvriers de France"

 

Le concours "Un des Meilleurs Ouvriers de France" est organisé tous les 3 ans et il est géré par le COET, Comité d'Organisation des Expositions du Travail. Dans chaque département, un Commissaire du COET est nommé par le Président National du COET.

 

Pour prendre part aux épreuves, il faut être âgé de 23 ans au moins à la date de clôture des inscriptions fixée par le COET.

Un candidat ayant obtenu le diplôme «Un des Meilleurs Ouvriers de France» ne peut faire acte de candidature une seconde fois dans la même classe ou dans la même option de cette classe.

 

 

 

L'inscription au concours peut s'effectuer soit directement sur le site internet (voir adresse ci-dessous), soit en complétant la fiche d'inscription à demander au Commissaire du COET de votre département. Un droit d’inscription est fixé par le COET.

 

Pour avoir accès à toutes les informations relatives au Concours MOF, dont le règlement général, le descriptif des métiers, les modalités d'inscription, connectez-vous sur le site internet ci-dessous :

 

http://www.meilleursouvriersdefrance.info/

 

 

 

2011 MOF du Morbihan